Olmecas, Maya’s codes and symbols: Pictorial writings



Summary of the book Pierre de bazan to edit.

Here is the original Izapa stone.


Here is the colored Izapa stone to see the details inside!

The original of this Izapa’ stele , traced, is now handled with colors what reveals us and accentuates, the hidden details of the original stone  .

Zoom details!

off

Codes et Symboles Olmèques et Mayas, la langue de l’image

Cliquer sur l'image pour l'agrandir


Résumé de mon livre: La pierre de Bazan.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Original de la stèle IZAPA

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

et voici en couleur la stèle d’ IZAPA pour en révéler les détails .

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Plus de détails

Un navire moderne à propulsion mécanique, sophistiquée, sur la rivière "Usumacinta", il y a plusieurs millénaires!

Stèle Yzapa, décodée! le détail d'un pilote à son pupitre de commande: Il est assis dans un fauteuil enveloppant, d'où il actionne plusieurs instruments qui contrôlent le bon fonctionnement des énergies transmises aux moteurs de propulsion du navire.

off

Mona Lisa, The Joconde unveiled

Mona Lisa, The Joconde unveiled

The painting, showing Mona Lisa painted in 1502 by Leonard De Vinci, was acquired by Musée du Louvre 30th years ago and admired by 6 millions visitors every year. The Joconde’s smile dissimulated its mystery for 500 years.
This mystery was partially revealed over the past years by researchers from CNRS, musée de France, Ottawa and Florence. These researchers discovered that Mona Lisa was painted on the frame of poplar (77*53cm), and that the sfumato technical used by the Italian master allowed to blur the outlines in order to integrate some characters in a blurry background moreover the dark veil on Mona Lisa’s head was found to be a Guarnello.
Guarnello was used by pregnant women or young mother. It is fairly safe to say that Mona Lisa was probably pregnant or a young mother.

Lire plus

off
Monna Lisa, La Joconde dévoilée

Monna Lisa, La Joconde dévoilée

Le tableau représentant Monna Lisa peinte par Léonard de Vinci vers 1502, a été  acquis par  le musée du Louvre il y a une trentaine d’années et reçoit la visite de 6 millions de visiteurs par an. Le sourire de la Joconde dissimule depuis plus de cinq cent ans  son mystère. Ce dernier a été partiellement levé au cours de ces dernières années par les équipes du musée de France, du CNRS et des chercheurs d’Ottawa et de Florence. Ces équipes ont ainsi dévoilé que le tableau est peint sur un panneau de peuplier (huile sur bois de peuplier 77×53 cm), que la technique du sfumato utilisée par le maître italien permettait de brouiller les contours afin d’intégrer des personnages dans un bain d’atmosphère, que le voile noir posé sur la chevelure défaite de Lisa est appelé Guarnello. Ce voile était destiné aux femmes enceintes ou qui venaient d’accoucher, ce qui laisse penser que la Joconde était enceinte ou jeune mère.

Lire plus

off